fbpx

Introduction : Quoi ? Plumavitae était au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil ? :O

Hello les EdiRévolutionnaires, Kev’Angi, le fou derrière Plumavitae pour vous servir ! Si tu étais à Montreuil tu dois sûrement te dire « Mais je n’ai pas vu Plumavitae ! » C’est normal, j’y étais en mode incognito, comme chaque année. Certains ont même reçu des cadeaux. Cependant, n’ayez crainte, un jour nous aurons aussi notre super stand et on vous accueillera avec des livres et de quoi manger. (Surtout de quoi manger)

Enfin, j’arrête de raconter ma vie. Cette année, du 27 novembre au 2 décembre, s’est tenu le SLPJ 2019 avec pour thème La Lenteur et l’art de prendre son temps pour lire mais aussi tout simplement pour lever un instant le nez de toute cette technologie qui nous pousse à toujours plus de productivité. En bon EdiRévolutionnaire, j’avoue avoir fait l’impasse sur la lenteur et privilégié une visite express en deux jours des éditeurs et auteurs qui m’intéressaient.

Sur ce, c’est parti pour mon Bilan en deux parties.

Du bon à lire : des auteurs qui donnent du sens à la lecture

Si vous nous suivez sur les réseaux, ou lisez nos différentes critiques, vous savez que nous mettons un point d’honneur à ne plus écrire juste pour écrire, car les mots et la parole ont une force. Si cela se matérialise chez Plumavitae par le 4e Pilier du Fond (explication ici), de nombreux auteurs jeunesse ont embrassé cette voie de l’écriture pour casser les clichés et retirer nos œillères. Focus sur deux maisons, et trois artistes qui m’ont marqué par la profondeur de leur texte.

Edition du Rocher : Fanny Gordon & Guillaume Le Cornec, remettre le livre au centre de la ville et de la vie

C’est connu, quand on lit on ne fait plus rien d’autres. On a tous un ami – ou c’est nous – qui vit littéralement le nez dans un livre et ne sait toujours pas qui a gagné la coupe du monde 98’ ou quand auront lieu les prochains JO, voire pire, la météo de demain.

Pour lui, on a la solution : les Editions du Rocher et leur collection jeunesse qui poussent leurs lecteurs à lire pour ensuite partir à la découverte du monde. Comment ? Fanny Gordon, nom de plume derrière lequel se cache deux plumes, m’a révélé que dans son roman se cacherait un lien vers un escape-game secret sur le thème des auteurs classiques. Pour le trouver, achetez Le Bureau des Fantômes et si vous réussissez votre mission vous obtiendrez l’accès au parcours.

J’ai vraiment trouvé le concept innovant et très bien pensé. On pense souvent que le numérique va tuer le papier, les Editions du Rocher prouvent avec leur concept qu’en réalité un mariage heureux est possible. Quoi de mieux que la fiction, avec un peu de numérique et d’imagination pour donner au livre une autre dimension.

En parlant de mieux, la maison a encore fait plus fort avec l’ouvrage de Guillaume Le Cornec, Enquêtes aux jardins. Le pitch ? Dans un futur pas si lointain, Google et Monsanto s’allient pour privatiser le vivant. Heureusement, de jeunes enquêteurs vont faire tomber le complot. C’est tout ? Non. Oubliez Black Mirror ou Mister Robot, car ce livre, en plus de nous alerter sur les projets bien réels de certaines firmes, vulgarise des notions bien réels de botaniques et se trouvent… disponibles dans les jardins botaniques de plusieurs pays francophones ! Que vous soyez parents ou professeurs, cet ouvrage est le moyen le plus ludique de parler d’écologie aux plus jeunes et de faire naître en eux l’envie de visiter un parc national ou un jardin d’acclimatation. Bravo à l’auteur et directeur de collection pour cette très belle vision à destination des jeunes lecteurs.

 N’oubliez pas le nom de cette maison, ni de leurs auteurs, il se pourrait que vous en entendiez parler prochainement ! 😉

editionsdurocher-livres-fannygordon-guillaumelecornec

Chloé des Loups, entre roman initiatique et développement personnel

Si tu es abonné(e) à notre page Twitter, tu as sûrement vu passer plusieurs tweets sur Primo. Tu ne connais pas ? Petite explication : plus d’un tiers des Français veulent être édités, mais très peu savent ce qui se passe une fois qu’on envoie son manuscrit à un éditeur. La maison d’édition Robert Laffont a ouvert ses portes à l’équipe de Nouvelles Écoutes pour suivre sur un an (et j’espère plus) la vie d’un manuscrit et de son auteur de la réception des œuvres jusqu’à la première rencontre avec ses lecteurs lors d’un salon. Vous pouvez retrouver ce podcast en plusieurs épisodes sur toutes les bonnes plateformes ! (Spotify, iTunes,…)

Parmi les trois autrices sélectionnées, une m’a particulièrement intéressé : Alexandra Ughetto. Entrepreneuse et experte dans le développement personnel, j’ai pu la rencontrer et même obtenir son roman dédicacé, Chloé des Loups. A cause du podcast, j’ai vraiment eu l’impression étrange de la connaître et ne savais pas trop quelles questions lui poser. (Gênance, nous voilà ahha) Mais du coup, pourquoi parler de ce roman pour jeunes adultes ? Pour certains, Chloé des Loups pourrait ressembler à une énième œuvre young adult, mais ça serait négligé LE FOND ! A travers cette histoire, Alexandra nous donne les premières clés pour se découvrir, se poser les bonnes questions pour se construire en tant que personne, soit du développement personnel pour les jeunes !

Elle l’explique bien mieux que moi dans le podcast Primo et ça a suffi à me convaincre : combien d’œuvres sortent et ne font que brasser les mêmes idées toxiques dans nos têtes ? Chloé nous fait nous interroger sur notre propre personne, chose qu’on s’interdit souvent de faire jusqu’à ce qu’il soit trop tard : suis-je destiné à une case prévue par avance par d’autres ou suis-je encore maître de ma vie ? Suis-je vraiment en train de vivre MA vie ou celle qu’on m’a demandé de vivre ?

D’ailleurs, saviez-vous qu’Alexandra Ughetto, l’autrice, tient plusieurs podcasts ? Je vous laisse découvrir ceux-ci à ce lien ! Je me demande quand est-ce qu’elle dort ahah !

Dans tous les cas, cela me permet de faire le lien avec la deuxième partie de mon Bilan : au SLPJ, il y avait de quoi lire, mais aussi de quoi entendre ! (Et je ne parle pas des cris d’enfants fous de joie !)

robertlaffont-nouvellesecoutes-ughettoalexandra-chloedesloups

Et surtout à entendre : l’audio prend ses marques au Salon

Musique en streaming, podcasts et maintenant livres audio… A peine son passage en numérique entamé à petits pas, le livre se fait son pour s’adapter à nos vies effrénées : lire en même temps qu’on prend les transports sans craindre de gêner les autres et sans les mains est maintenant possible !

Si en 2018, je n’avais pas trouvé le Pôle Innovation du SLPJ18, le samedi j’ai découvert une allée entière dédiée aux innovations autour du lire et de l’écriture. Parmi les diverses applications, une a retenu mon attention : storyplay’r.

Le concept ? Proposer la plus grande bibliothèque numérique et audio des 3-10 ans pour les particuliers et les écoles. Et l’audio dans tout ça ? C’est justement l’arme secrète de la société française aux ambitions internationales pour concurrencer Fortnite : le livre peut faire peur, lire devant tout le monde encore plus. Pour décomplexer les enfants, story’playr leur propose de lire en même temps qu’une conteuse, fondatrice de la société, en mode karaoké et surtout permet à ses proches d’enregistrer sa voix en train de conter l’histoire de son choix. En plus de casser le lien lire = note = école, l’application, par ses couleurs, son catalogue et ses options, associe la lecture à une expérience positive, immersive et collective. A surveiller, je vous le dis !

Vous ne savez pas quoi offrir pour Noël ? Téléchargez dès aujourd’hui storyplay’r !

application-storyplayr

Conclusion – Que retenir ?

L’édition change et grandit avec nous. Que ce soit dans ses thèmes ou ses formats, les auteurs et les professionnels continuent plus que jamais de faire du livre un objet, certes personnel, mais à l’impact social collectif.

Je remercie Alexandra Ughetto pour le livre dédicacé, l’équipe de storyplay’r, Guillaume Le Cornec et Fanny Gordon pour avoir répondu à toutes mes questions avec une totale transparence.

Objectif 2020, un stand Plumavitae au SLPJ20 ? Affaire à suivre !

Que la Plume soit avec vous !

Catégories : Coeur de Plume

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *