fbpx

Si on peut bâtir une maison seule, on ne peut bâtir un Empire avec deux mains. Ou alors il ne conquerra pas grand-chose. – Le Tyran, Février 2020

Ma Motivation : bâtir le David qui vaincra le Goliamazon

Je n’ai jamais caché mes ambitions que ce soit à ma famille ou aux membres de la Communauté de Plumavitae dont tu fais partie j’espère : je veux éveiller les consciences sur ce qui se passe dans le monde de l’Edition et empêcher Amazon de détruire notre économie comme ils l’ont annoncé dans le documentaire : Ecrivez on s’occupe du reste. Je me souviens encore du frisson qui m’a parcouru, un an avant que je réfléchisse sérieusement à Plumavitae, lorsqu’une des dirigeantes de la société de Jeff Bezos déclama sans ciller leur détermination : l’édition selon Amazon c’est… (je te laisse voir le documentaire, mais ça fait peur)

Plumavitae devait être cet irréductible projet gaulois qui bouterait hors des terres françaises puis francophones et mondiales Amazon.

Mais parfois on a tendance à l’oublier : oui, David a vaincu Goliath, néanmoins c’est toute l’armée d’Israël qui a permis de gagner la guerre contre les Philistins. Sans eux, David aurait été bien mal avec sa fronde.

Ma Leçon pour ce début d’année : jouer en équipe pour remporter la guerre

Durant presque trois ans, j’ai tenu la barque de Plumavitae, souvent au détriment de ma vie personnelle (petit bisou à mes amis qui me supportent quand même !) et surtout scolaire (la bise à mes profs). Et si les chiffres et les prix sont là, j’ai continué mon marathon en oubliant que je n’étais plus seule dans ce qui ressemble plus à un navire de guerre désormais : chaque semaine, vous êtes entre 30 et 50 personnes à vous inscrire pour rejoindre la Révolution, sans compter les Plumes, et l’équivalent de deux romans que l’on relit. Pourquoi ? Car vous croyez dans cette nouvelle vision socio-économique de l’Edition.

Problème ? De mon côté, j’ai voulu continuer à faire avancer le bateau avec mes deux petits bras au lieu de vous laisser prendre part entièrement à cette vision, l’enrichir pas seulement avec des idées mais de manière active. Et la nature n’aimant pas le vide, d’autres pouvoirs ont germé au sein de la Communauté, ainsi que des doutes.

Il y a deux ans j’aurais lâché un truc du genre : je n’ai rien à perdre, tout à gagner. Aujourd’hui, après avoir accueilli moi-même près d’un millier de personnes, je tourne ma langue deux fois. ON a beaucoup à gagner, plus seulement moi, mais J’AI beaucoup à perdre car au moment où je t’écris ça fait 1401 jours, soit 3 ans et 10 mois que je travaille sur Plumavitae. Il y a eu des départs, beaucoup d’arrivées, la machine a pris du poids et de la vitesse mais le moteur a très peu changé. Résultat : surcharge de travail (un peu mdrr), maladresses, beaucoup d’erreurs et aussi des apprentissages.

A toi, Soldat, si tu lis ou entends ce message, sache que c’est parce que Plumavitae est à un tournant et je devais te le dire en toute transparence : soit j’apprends très rapidement à devenir un bon Chef de Guerre, soit on va perdre nos prochaines batailles et la guerre.

En conclusion : on repose tout pour mieux repartir

En avril dernier un prof m’a psychanalysé en cadeau de fin d’études (ouais, mon master est particulier) : « cher Tyran, Kevin, vous êtes bon et vous le savez. […] Vous avez un mode de direction très affirmé : voici la direction, suivez-moi. Et sur la longue les gens peuvent se dire “bah vas-y avance et casse-toi bien la gueule”. Les gens dans votre genre analysent les autres et leurs failles. Vous ne devez pas tirer les autres pour les amener de force à votre niveau mais les accompagner sur leur propre voie pour réussir. »

On a fait une réunion bilan dimanche 02 Février et ses mots prennent tout leur sens : j’ai tiré toute la Communauté de force sans leur demander ce que eux attendaient de moi, comment je pouvais m’améliorer.

Alors, en ce mois de Février, ON va faire un truc que je déteste : poser le jeu (plus de recrutement, plus de com) et rebâtir Plumavitae pour RETOURNER LE GAME EN 2020 !

Est-ce qu’on va y arriver ? Oui, parce que comme David, j’ai la meilleure armée pour remporter la bataille pour le trône !

A très vite, les EdiRévolutionnaires !

Kev’Angi, le Tyran en formation

PS : en résumé, c’était juste un message pour t’annoncer qu’on met en pause le recrutement des Bêta-lecteurs et des Auteurs x)

Catégories : Journal de Bord

2 commentaires

Félix · 7 février 2020 à 4 h 54 min

Dommage, j’aurais bien voulu accompagner l’aventure, bon courage et bonne continuation!

    plumavitae · 8 février 2020 à 15 h 33 min

    Hello, Félix ! Le projet n’est pas mort : on fait juste une restructuration car vous êtes presque une centaine à nous rejoindre chaque semaine 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *