fbpx

Avant-Propos

Salut à toi, Autrice, Auteur, Lectrice, Lecteur ou Curieux, moi c’est Big Brother ! Après un temps d’absence, me revoici pour ton plus grand plaisir.

Aujourd’hui, pour te prouver que tous nos Brigadiers sont super bons, c’est la bêta-lecture d’Aude qui t’es proposée.

Pour rappel :

On recrute, alors n’hésite pas à t’inscrire ou à partager. Sur ce, c’est parti !

Un mot de la bêta-lectrice – Aude

Salut, moi c’est Aude. J’ai choisi l’incipit de ton oeuvre pour ma toute première bêta-lecture sur Pluma. Je l’ai choisi parce que j’adore le fantastique et les récits d’aventure. Je n’ai pas été déçue à la lecture, j’ai trouvé ton texte bien construit et l’histoire m’a bien plu, j’attends donc la suite avec impatience. J’ai trouvé quelques petits éléments qui m’ont rendue un petit peu confuse à la lecture, j’espère que ça pourra t’aider à améliorer ton texte 🙂

pencil - critique - correction -scenario-beta-lecture

1 • Le Scénario, le titre, le résumé

Le résumé

Je trouve que ton résumé est bon, il donne envie d’en savoir plus sur cette jeune femme qui semble avoir vécu des choses difficiles. Le seul élément que je pourrais discuter c’est que, effectivement dans un résumé il ne faut pas en dire trop, mais il faut tout de même donner quelques pistes selon moi, et là lorsqu’on lit ton résumé, bien qu’attrayant nous ne savons pas du tout à quoi nous attendre à la lecture de ton oeuvre. Peut être que tu pourrais rajouter un élément sur les personnes très éloignées de son quotidien qu’elle va rencontrer lors de son aventure, sans pour autant donner les détails. Après ce n’est qu’une suggestion 🙂

Un récit cohérent ?

Le récit est cohérent jusque-là. Les événements s’enchaînent bien, ni trop rapidement, ni trop lentement. Avec 4 chapitres tu arrives à présenter le personnage principal et à passer de la situation initiale à l’élément déclencheur qui va tout faire basculer. L’accident de voiture est une bonne idée selon moi. Cela met Gabriella dans une position de faiblesse, dans les vapes, ce qui rend plus évident le fait qu’elle ait du mal à se situer et à comprendre ce qui lui arrive.

Des intrigues intéressantes ?

Les intrigues que tu mets en place dans cet incipit donnent envie d’en savoir plus. L’arrivée de Gabriella chez les vikings a sûrement un rapport avec le couteau qu’elle a trouvé dans sa maison, mais pour l’instant le lien reste flou. D’ailleurs on se demande où est-ce qu’il est passé après l’accident et s’il va réapparaitre dans le récit à un moment donné. La découverte de ce couteau et l’entretien avec le professeur racontant l’histoire des vikings nous aide à vite comprendre où est-ce que Gabrielle a atterri.

Un élément perturbateur intéressant

La situation dans laquelle se trouve Gabriella chez les vikings est elle aussi intéressante. Elle parle de s’échapper à tout prix, cependant on se doute bien que cela ne va pas arriver si facilement. On se demande alors le sort que va lui réserver le jarl et les rencontres qu’elle va faire.

Dans un cadre unique

Je trouve que placer un récit dans une civilisation très ancienne et très éloignée de la nôtre est une prise de risque car il me semble compliqué d’en parler. Mais si c’est bien fait (ce qui est le cas selon moi jusqu’à maintenant), je trouve que parler des vikings est une bonne idée car c’est un peuple intéressant et tu sembles bien renseignée sur leur histoire.

Quid du titre ?

Le titre ton oeuvre pour ceux qui sont informés sur le peuple viking (ou ceux qui regardent la série, comme moi) et qui connaissent son sens, laisse penser que «  völva  » désigne Gabriella, mais cela reste une supposition pour l’instant. Je trouve que c’est un mot qui sonne bien pour un titre en tout cas, c’est assez minimaliste mais efficace. Pour le titre du Tome 1 : « La mort des marguerites », il s’agit un titre assez sombre et mystérieux. Pour l’instant il n’est pas possible de faire le lien entre les marguerites et ton histoire mais cela viendra peut-être 🙂

island - correction - critique - lecture - univers-beta-lecture

2 • Parlons de l’univers

Un cadre spatial mal défini

Si j’ai bien compris il s’agit d’un retour dans le temps. Gabriella se retrouve au temps des vikings. On ne sait pas exactement où en revanche. Est-ce en Scandinavie ou est-ce en Bretagne à l’époque où les vikings ont envahi ce territoire comme le mentionne le professeur lors de l’entretien ?

Un concept déjà usité mais intéressant et réussi

Les retours dans le temps sont assez communs dans les récits fantastiques mais pas inintéressants pour autant. Pour ma part c’est la première fois que je lis une histoire qui se passe au sein du peuple viking. La confrontation du monde moderne que connait le personnage principal avec cette civilisation violente et aux coutumes mystérieuses peut donner lieu à des situations et à un développement intéressant.
En tout cas les dialogues entre les vikings ainsi que les descriptions de ce que voit Gabriella lorsqu’elle est capturée ont réussi à me faire voyager. Je trouve que l’univers est cohérent et bien décrit. Les tenus des vikings ainsi que les lieux que Gabriella découvre sont pour le moins dépaysants. La manière de parler des vikings est un des facteurs qui nous permet d’identifier le changement d’époque et de civilisation.

Un mystère sur l’univers

Pour l’instant nous ne savons pas du tout ce qui a causé ce retour dans le temps ce qui est normal aussi tôt dans le récit, le mystère doit encore être gardé, mais j’espère vite en apprendre plus 🙂

personnage - critique - lecture - analyse - correction-beta-lecture

3 • Analyse des Personnages

Gabriella

Un Personnage intéressant

Le personnage est intéressant. Grâce aux nombreuse introspections nous apprenons vite à la découvrir. Il y a quelque chose d’attachant chez elle. Le seul élément qui m’a un peu surpris c’est sa curiosité, sa fébrilité, par rapport à ce couteau qui m’a semblé un peu exagérée. Un tel effet pourrait peut-être être plus crédible si tu exprimais une éventuelle connexion ressentie par Gabriella à cet objet pour des raisons mystérieuses pour le moment. Par contre lorsqu’elle est en présence des vikings, je trouves ses réactions très réalistes, très humaines. Elle aimerait pouvoir se débattre et être courageuse pourtant elle est tétanisée et arrive à peine à parler tellement elle est effrayée et déboussolée. Ce qui nous éloigne un peu des clichés de l’héroïne sans peurs. Le fait qu’elle n’imagine même pas une seconde qu’elle puisse avoir remonté le temps est aussi une bonne idée. Elle est persuadée d’être chez des fous, ce qui confère un petit comique malgré la situation critique dans laquelle elle se trouve. Cela me donne encore plus envie de découvrir sa réaction lorsqu’elle comprendra enfin ce qui lui arrive.

Mais attention à la construction du personnage

Il y a une juste une petite chose qui m’a un peu perturbée au niveau du récit. C’est lorsque tu racontes le passé de Gabriella. Ce passé douloureux est abordé une première fois au tout début du chapitre 1 sans donner de détails, créant un état d’attente chez le lecteur qui voudrait en savoir plus. Pendant quelques pages il n’est plus fait mention de son histoire, et arrive en suite le moment où tu annonces l’adoption, la mort de son père adoptif et le départ définitif de Gabriella. J’ai trouvé l’introduction de ce lourd passé un peu brutale. Il y a beaucoup d’informations données d’un coup, ce qui rend l’assimilation de tous ces éléments plus compliquée. Il s’agit en plus d’un épisode particulièrement traumatisant la vie du personnage et tout est expliqué en une quinzaine de lignes. J’y accorderais plus de temps et de soin, surtout pour l’introduction du sujet. Peut être que tu recherchais à recréer le choc qu’avait produit cette annonce sur Gabriella en introduisant tout cela brutalement, mais en tout cas sur moi l’effet n’a pas totalement marché. Je profiterais de ce passage pour mieux nous faire comprendre le personnage de Gabriella. Une telle rupture avec sa famille et la perte de repères que cela engendre ne peut que provoquer des failles, il serait donc bénéfique selon moi d’explorer un peu plus cet aspect fragile chez ton personnage.

Gwenn

Il s’agit de la meilleure amie de Gabriella. Leur lien d’amitié est très vite évident grâce à leurs dialogues où elles se taquinent et aux introspections de Gabriella. Gwenn est également attachante. Elle a l’air un peu plus extravertie que Gabriella, donnant une bonne dynamique au duo. Je me demande ce qu’il pourra bien advenir du personnage de Gwenn par la suite, si nous allons la revoir ou pas.

Birkir

Nous ne le connaissons que grâce aux dialogues des deux jeunes femmes. Il s’agit de l’ex petit-ami de Gabriella, rencontré en Islande lorsqu’elle y est allée pour ses études. Revenue en France, elle ne souhaite pas poursuivre cette relation à distance mais on comprends que lui oui. Gabriella semble tout de même encore nourrir un certain attachement à son égard.

Rolf

Rolf est un viking qui apparait pour l’instant comme la vraie menace autour de Gabriella. Nous ne savons pas grand chose encore de lui à part qu’il semble soumis au jarl. Le fait qu’il soit autant agressif avec Gabriella sans raison apparente est un petit peu déstabilisant. J’avoue que je ne vois pas pourquoi il l’étouffe et lui dit qu’elle n’est rien aux yeux du jarl. On le découvrira peut-être bientôt mais pour qu’il soit autant menaçant il faut qu’il y ait une raison derrière, sinon ça n’a pas trop de sens. Il est certain que cette hostilité rajoute du piment dans le récit, mais cela nécessite des éclaircissements.

Le jarl Sverri

C’est un personnage mystérieux pour l’instant et que je trouve le plus intéressant. Nous n’en savons pas beaucoup sur lui non plus mais il dégage une puissance et une autorité certaine. Cependant j’ai l’impression qu’il n’apparait pas comme une réelle menace pour Gabriella contrairement à Rolf. On dirait plutôt qu’il est intriguée par elle. Sa présence est rassurante par rapport au sort de la jeune femme, même si on ne sait pas ce qu’il lui réserve. Cela laisse présager une relation intéressante entre les deux personnages.

fond - analyse - critique - correction-beta-lecture

4 • Et le Fond ?

Un thème fort : le courage

Les thèmes qui se dégagent pour l’instant sont principalement le courage dont va devoir faire preuve Gabriella face à cette nouvelle situation inattendue. Ce qui ressort de ce retour dans le temps c’est la confrontation des deux périodes historiques surtout. J’aime ta façon d’insérer des préoccupations très modernes et ancrées dans notre monde alors qu’elle est au milieu de vikings, quand elle parle du GIGN ou du darknet par exemple. Cela monter l’ampleur de l’éloignement de nos deux cultures et époques. J’aimerais bien continuer de voir ce « choc des cultures » dans les chapitres suivants car je trouve que cela donne une bonne dynamique à l’histoire.

Un récit plein d’amitié

Au niveau de la relation entre les personnages le thème de l’amitié et le plus évident avec Gabriella et Gwenn. Il y a également l’amour qui est abordé dans un second plan avec le personnage de Birkir. Et une fois arrivée chez les vikings, la notion de hiérarchie semble prédominer dans les relations des hommes mentionnés dans l’incipit.

La situation familiale et la crise identitaire

Comme je l’ai déjà dit en parlant des personnages, la situation familiale et la crise identitaire qu’est supposée vivre Gabriella après l’annonce de son adoption doit sûrement créer des failles chez le personnage. Même si cela fait déjà six ans que tout cela est arrivée, une telle histoire ne peut pas être oubliée et doit avoir quelques conséquences sur le tempérament d’un personnage. J’aimerais bien voir se développer un cheminement personnel chez Gabriella par rapport cela.

forme - analyse - critique - correction-beta-lecture

5 • Quid de la Forme ?

Le lexique

J’ai trouvé le lexique assez riche. Sauf dans les dialogues qui s’adaptent au langage parlé des personnages. Tu arrives à insérer des informations de manière naturelle sur tes personnages dans ces dialogues lorsqu’on apprend qu’elle travaillent dans une librairie, par exemple.

Narration

Le récit alterne entre dialogues et la pensée de Gabriella. Le fait que ton personnage principal soit la narratrice à la première personne facilite effectivement l’introspection et le processus d’identification. C’est toujours une bonne manière de nous faire connaitre le personnage.

La structure

La structure du récit me semble simple. Il y a d’abord une situation initiale où l’on découvre le personnage principal et son passé. Puis tout bascule lors de cet accident de voiture suite auquel elle se retrouve dans le passé chez les vikings.

Le style

J’ai beaucoup apprécié ton style très fluide, très facile à lire dans l’ensemble. Ce qui m’a particulièrement plu c’est les phrases ou les mots saccadées qui ponctuent le récit. Il y a des phrases averbales souvent descriptives de ce que voit Gabriella ou de ce qu’elle ressent. Parfois il s’agit juste de mots isolés qui arrivent très bien a retranscrire l’émotion du personnages, comme par exemple « Bam. Comme ça. Implosion. Hiroshima. ». Cependant lorsqu’on utilise des mots isolés comme cela, il faut toujours bien faire attention à ce qu’ils soient pertinents pour créer l’effet escompté.

En revanche il faut que tu fasses attention à la conjugaison. Tu alternes entre passé simple et imparfait ce qui est normal dans un récit mais il faut bien que tu détermines quel temps tu utilises selon les situations. Le passé simple se raccroche plus aux actions et l’imparfait à la description. Il t’arrive de mettre de l’imparfait là où il devrait y avoir du passé simple. L’autre erreur assez fréquente est au niveau de la typographie : il y a toujours un espace entre les signes de ponctuations et les mots. Tu as tendance à les laisser collés en général.

Encore un mot

Autre remarque : j’aime beaucoup ta première phrase assez effrayante. C’est très accrocheur et presque comique tellement c’est horrible. Par contre peut-être que c’est moi qui ne comprends pas bien mais j’ai l’impression que la situation n’est pas très claire. Tu mentionnes un peu plus loin que Noah Bartson est issu d’une série, mais lorsqu’on lit ta première phrase et les lignes qui suivent il n’est pas très évident que les jeunes femmes sont en train de regarder un passage d’une série, surtout qu’elles sont en terrasse. J’ai mis un petit peu de temps à comprendre le rapport entre les parties du corps qui sont en train de frire et la situation des personnages attablés en terrasse. Cette confusion peut être acceptable pour intriguer le lecteur, mais elle ne doit pas durer trop longtemps, ce qui est le cas à mon goût. Peut-être que pour y remédier, tu pourrais introduire le fait que les deux jeunes femmes regardent un écran, par exemple : « À qui je peux en parler si c’est pas à ma meilleure amie ? se plaignit Gwenn en remettant son téléphone dans sa poche, soustrayant à ma vision les images sanglantes de sa série préférée ». Ce n’est qu’une proposition et il est possible que je n’ai pas bien compris tes intentions 🙂

Aude V.D

Sache que ce que fait Aude dans cette critique n’a rien d’exceptionnel :

On recrute, alors n’hésite pas à t’inscrire ou à partager. Que la Plume soit avec Toi !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *