fbpx

Avant-Propos

Salut à toi, Autrice, Auteur, Lectrice, Lecteur ou Curieux, moi c’est Big Brother ! Après un temps d’absence, me revoici pour ton plus grand plaisir.

Aujourd’hui, pour te prouver que tous nos Brigadiers sont super bons, c’est la bêta-lecture de Fara, jeune critique, qui t’es proposée. Pour rappel :

On recrute, alors n’hésite pas à t’inscrire ou à partager. Sur ce, c’est parti !

Un mot de la bêta-lectrice Fara

Coucou ! Je me représente, je suis Fara et j’ai effectué une BL sur ton premier chapitre ! J’ai déjà lu ce type de récit par le passé et ton histoire m’intéresse énormément, mais il y a encore beaucoup de points à revoir. J’ai relevé beaucoup de points négatifs. Je ne remets pas en question le contenu, ni le scénario de ton histoire mais avec ça il faudra travailler un peu plus pour mettre en forme ton histoire et ainsi rendre la lecture plus agréable.

pencil - critique - correction -scenario-beta-lecture

1 • Titre, Résumé et Scénario

Résumé

Le résumé et même le titre nous donnent envie d’en savoir plus car le thème n’est pas anodin, et le fait de savoir que c’est un témoignage et non une fiction alimente encore plus notre curiosité.

Cependant on a plusieurs bémols.

Tout d’abord, au niveau du résumé, on a quelques fautes d’orthographes et de grammaires qui seront bien-sûr à corriger car ça peut être très rébarbatif. Ca nous enlève l’impression d’être face à un roman sérieux. Par exemple : “Ca parle de mon vécu.” ou “Quand même” et non “Comme même”. Il y a aussi à mon sens quelques phrases à reformuler, des négations à rajouter ainsi qu’au niveau de la ponctuation plus de points et moins de virgules.

A part ça on a tout de même des points positifs, j’apprécie le fait que tu dises que tout sera raconté, toutes les réalités même les plus désagréables. J’ai aussi aimé qu’à la fin tu nous parles de la force qu’ont ces femmes, c’est important que dès le résumé tu nous montres ta force de caractère et que tu ne te rabaisse pas car ce livre pourra servir à des femmes qui se retrouvent dans ce genre de situation, et c’est important qu’elles se rendent compte de leurs vraies valeurs et qu’elles sont face à un livre pleins de bienveillance. 

L’histoire

L’histoire bien-sûr est cohérente, c’est un peu comme une chronique, tu nous racontes chaque événement dans l’ordre chronologique, sans en rajouter et sans essayer d’embellir la situation.

Les intrigues sont intéressantes, on sait déjà à quoi s’attendre sans réellement savoir ce qu’on va découvrir. On sait dans quelle aventure on va embarquer sans réellement savoir de quelle manière tout va se mettre en place.

Un premier chapitre à revoir

Malheureusement pour le 1er chapitre c’est assez mal imbriqué. Je m’explique, les évènements s’enchaînent bien puisque tu nous raconte ce qu’il se passe comme ça c’est passé mais tu ne t’attardes pas assez sur les détails sur lesquels tu devrais t’attarder :

Une bonne introduction

Tu nous parle de tes patients et de ta passion pour ton travail, c’est bien ça nous permet de te découvrir un peu plus. Ensuite tu nous détailles aussi ta journée, les détails ne sont pas très utiles mais c’est bien de nous montrer que ta journée était banale, ça nous montre que tu vivais une journée habituelle et que tu ne soupçonnais pas ce revirement de situation.

Un manque de ressenti

Maintenant ce qui me pose problème c’est que tu ne nous parle pas assez de ce que tu ressens. La présentation est assez confuse mais ça j’y reviendrais. Le problème face à cette confusion c’est que tu te perds entre ce que tu ressens au moment de l’action et ce que tu ressens toi en tant qu’auteur. Il faut mieux structurer ton histoire, c’est-à-dire que commencer par une présentation générale afin de nous contextualiser la chose c’est très bien mais lorsque on arrive à la journée où tout a commencé, tout va trop vite.

Ce qui semble manquer : des informations sur le couple

Alors d’abord on va parler de la présentation, tu nous dis que au début de la relation tout ce passait bien vous partagez des points communs et une complicité sans faille puis ensuite on arrive “à ce moment là de l’histoire” donc là tu nous introduis un jour précis, ce jour c’est le premier jour où ça dérape ? Il faudrait que tu nous parles plus de votre relation avant ça. Le 1er chapitre nous sert à apprendre à vous connaître, toi, lui et votre couple. Je comprend que tu ne veuille pas entrer dans votre intimité, mais il faudrait que tu nous dises vous en étiez à quel stade de votre relation, que tu nous dise pourquoi tu l’aimais, pourquoi vous aviez aménagé ensemble ? C’est à la fin que tu expliques que ça faisait 3 mois, on devrait le savoir dès le départ pour que tu puisse aussi nous expliquer comment ces 3 mois c’étaient passé ? Est-ce qu’il y avait des signes que tu n’avaient pas vu mais que tu perçois maintenant avec du recul ? Est-ce que avant ça les choses commençaient à se dégrader ? Tu nous dis qu’il consommait des substances illicites, ça ne te dérangeait pas au début ? Quand est-ce que ça a commencé à te déranger ? Le sujet de l’argent était-ce un sujet tabou ? Avais-tu déjà tenté de lui en parler ? Et ta famille, tu nous en parles à la fin mais parles nous en dès le début, qu’est-ce qu’ils pensaient de votre relation ? Vous avez aménagez ensemble, est-ce qu’ils se sont déjà rencontré ? tu dois te dire que ce ne sont que de simple détails mais c’est comme ça qu’on comprendras mieux comment tu as fait pour subir ça et pourquoi tu as fait certains choix. On s’attachera mieux à toi et surtout on vivra la chose à travers toi. Si tu le peux, n’hésite pas à mieux nous le présenter, son caractère, sa personnalité, ce que t’aimais chez lui puis comment et quand son caractère a commencé à changer ? Je comprends que tu veuilles en venir au fait, mais tu peux en un petit paragraphe nous parler des début de votre relation, comment vous en êtes venu à vivre ensemble. Tu nous dis que ton seul moment de relâchement c’était ton travail, alors ton couple ne te rendais pas heureuse ?

Le Jour-J peut-être à revoir dans son introduction

Ensuite quand on passe au jour j, qu’on en vient au moment présent et qu’on entre dans l’action, introduis nous cette journée. Il faut d’abord que tu nous fasse mieux comprendre que c’est la première fois que ça va arriver, que ce jour-là c’est la début de ton cauchemar. Je pense qu’une fois que tu finis de nous parler de ta passion pour ton travail, introduis nous cette journée. Dis nous que ce jour-là, était une journée normal, parle nous de ton humeur.

Tu nous détailles énormément cette journée, il y a beaucoup de dialogue qui sont pour ma part pas très utile mais pas non plus dérangeant, parcontre une fois que tu rentres chez toi, il faut que tu nous détailles la chose. Je sais que ça ne doit pas être facile d’en parler, ni de se rappeler et de tout retranscrire sans modifier la scène, mais, sans nous en donner trop, place nous mieux le contexte. Cette scène c’est la scène qu’on attend tous, nous suivons toute ta journée pour enfin arriver à l’élément déclencheur qui va être le début de tout un calvaire, il faut qu’on comprenne cette scène, que le lecteur comprenne ton choc et ta détresse. Alors 2 points :

  • D’abord, quand tu rentres, explique nous ce que tu fais, où est-ce que ton compagnon se trouve ? Tu nous dis que tu aperçois qu’il n’a rien fait, mais comment comprends-tu ça ? Tu vas à la cuisine ? Tu rentres au salon ? Où est-il lui ? Est-ce que vous vous regardez ou est-ce qu’il regarde la télé quand il te parle ? Je ne sais pas si c’est parce que tu veux épargner le lecteur ou si c’est parce que tu ne te rappelle toi-même pas très bien mais tu as vraiment bâclé cette scène.
  • Ensuite votre conversation, est-ce qu’elle c’est vraiment limité à ça ? sur quel ton vous parliez vous ? toi comment te sentais-tu ? parles nous de tes émotions, de son attitude. Puis lorsque la première insulte arrive, personnellement, je pense qu’elle devrait être dite pour qu’on puisse comprendre la violence de la scène et ton choc à ce moment-là. C’est la première fois que ça arrive, tu dit que tu es choquée mais dis nous en plus sur ce que tu ressens, qu’est-ce que tu fais après ça ? as-tu répondu ou la violence t’as cloué sur place ? Comment la soirée s’est elle finie ?

Une fin de chapitre réussie ?

La fin du chapitre ne me convient du coup pas du tout, on s’arrête en plein milieu, on ne sait pas comment c’est terminé la soirée. Qu’est-ce qui a été dit par lui, par toi ? On n’a rien pour expliquer tes réactions, on a seulement une partie sur la peur d’en parler à ta famille mais on ne sait pas pourquoi tu aurais peur de sa réaction à lui, qu’est-ce qu’il a bien pu dire pour autant t’effrayer ? Ensuite l’information sur vos 3 mois de relation n’a rien à faire là mais devrait être au début. Je pense que ton 1er chapitre devrait se terminer sur cette soirée, que tu nous explique comment elle c’est déroulé et surtout sur ce que tu as fait ce soir là pendant et après ça. Pour enfin nous expliquer pourquoi tu as réagis de cette manière là, c’est la question que tout le monde se pose lorsqu’on entend qu’une femme subit des violences conjugale c’est : “pourquoi tu n’es pas parti dès le 1er coup ? dès la 1ère insulte ?” on est dans ta peau alors aide nous à nous sentir à ta place pour répondre à cette question.

island - correction - critique - lecture - univers-beta-lecture

2 • L’Univers

L’univers est le nôtre alors je n’ai rien à dire là-dessus mais n’hésite pas à nous en dire un petit peu plus sur votre habitat, est-ce un appartement, une maison ? En plein centre-ville ? En campagne ? Cela renforcerait cet aspect réaliste et nous ferait mieux réaliser que ça n’arrive pas qu’aux autres et que tout le monde pouvaient en être victime.

personnage - critique - lecture - analyse - correction-beta-lecture

3 • Analyse des Personnages

Les décrire malgré l’anonymat

Les personnages sont réels alors l’anonymat est de mise, ce qui est compréhensible, on à affaire au quelques patient du personnage principal avec lesquels l’anonymat est aussi maintenu ce qui n’est pas dérangeant. On pourrait cependant avoir l’âge des protagoniste si c’est possible ?

Le souci de réalisme

Dans cette histoire le plus important c’est de garder des personnages cohérents et les plus réaliste possible. Il faut que leur attitude colle avec leur dialogue et leurs actions pour qu’on comprenne que tout est vrai et que rien n’est amplifié.

Une héroïne victime

Alors la personnage principale, la victime, est très attachante, on ressent que c’est une personne attentionnée et généreuse qui supporte le poid de beaucoup de responsabilité. Le 2nd personnage principal, le bourreau, a l’air d’être froid, irresponsable, infréquentable, c’est cohérent avec l’histoire et avec le fait qu’il va peu à peu devenir le cauchemar de la victime. 

Cependant la-dite victime ici, est censée nous véhiculer un message de détresse, alors il faudrait qu’on entre réellement dans ses pensées et dans ses émotions tout au long du récit et des dialogues.

Le bourreau

Pour le bourreau, on ne peut pas entrer dans ses pensées, mais il faudrait nous montrer la réalité de leur dialogue, de leur interaction, pour comprendre à travers ça comment la victime l’a perçu.

Leur relation

Leur relation n’est à mon goût pas assez développé. Il faudrait une description du bourreau avant que ça n’en devienne un, pour comprendre quel amour a poussé la victime à vivre avec lui, et qu’est-ce qui l’aura poussé à supporter ça pendant 8 mois. Avec ce chapitre on ne comprend pas vraiment si son changement d’attitude a été radical ou si ça a été crescendo.

fond - analyse - critique - correction-beta-lecture

4 • Et le Fond ?

Les idées et messages de ce texte sont la dénonciation des violence conjugales, et l’écoute et le soutien que doivent recevoir ceux ou celles qui en sont victime. C’est un problème qui touche énormément notre société, c’est pour ça que l’enjeu sera de parfaitement le retranscrire, sans fioriture, pour pouvoir sensibiliser tout type de lecteur.

Qu’en tirer comme leçon ?

Lorsque des personnes externes tombent sur ce genre d’histoires ou sur ce genre de scène dans la vraie vie, on a plusieurs type de réactions: certains ne se sentent pas concernés, d’autres vont se dire que si elle le voulait elle n’avait cas partir et certains vont aller jusqu’à dire qu’elle l’avait peut-être cherché voir pire, que si elle restait c’était qu’elle aimait ça. C’est horrible mais c’est une réalité. L’enjeu de ce livre va donc être de pouvoir sensibiliser tout ce monde et de leur faire comprendre pourquoi certaines restent, pourquoi certaines prennent du temps à partir, pourquoi certaines y laissent la vie ? Toute les violences conjugales n’ont pas la même histoire mais un témoignage pourrait changer beaucoup de mentalités. Beaucoup aiment dire : “moi à sa place j’aurais…” alors, il faut que juste le temps d’une lecture, le temps d’un livre on se sente à ta place, pour qu’on puisse à la fin dire que : non ce n’est pas facile, et non tant qu’on ne le vit pas on ne peut pas comprendre ce que c’est.

La symbolique ?

De plus, ce récit pourra être un symbole pour les victimes de violences conjugales. C’est très important que si une personne victime de violence tombe sur ce livre et s’y identifie, comprenne qu’elle est forte, que même si elle a l’impression que subir ça sans en parler est une preuve de faiblesse, c’est faux. Elle est forte et courageuse, et il n’est jamais ni trop tard ni trop tôt pour s’en sortir. Malheureusement, beaucoup voient au fil de de leur violence, toute leur estime de soi disparaître jusqu’à penser qu’elles méritent ce qu’elles vivent, alors non elle ne le méritent pas. Et oui elles méritent beaucoup mieux que ça. Ce livre doit être un message d’espoir pour elle. Je sais que mes mots sont très forts, mais un livre peut faire réaliser beaucoup de chose, il pourrait même sauver des vies. Parfois, les gens ont besoin d’un simple hasard, un simple coup du destin, une simple ligne au milieu d’un livre, pour oser sauter le pas. 

Un conseil

Si j’avais un petit conseil à te donner ce serait, pour cette fin de chapitre en tout cas, une fois le chapitre achevé de sauter une ligne et de t’adresser à nous lecteur, en répondant à la question que tout le monde se posera : “pourquoi je ne suis pas partis à ce moment-là.”

Tu pourrais dire : “Vous vous demandez sûrement pourquoi je ne suis pas partis dès ce soir-là….” à part si tu as prévu de répondre à ça à la fin du livre au cours d’une conclusion. Ce sera à toi de voir.

forme - analyse - critique - correction-beta-lecture

5 • Quid de la Forme ?

Ouille. Alors c’est la partie où je vais être la plus dur et la plus sévère. On retrouve plusieurs lacunes et plusieurs problème.

Il n’y a pas de problème au niveau du lexique, du style du récit. C’est un récit réel alors il faut que chaque mot soit dit tel quel sans essayer d’embellir la situation, on  doit se sentir dans la peau du personnage.

Mon problème est au niveau de la structure et de la présentation générale.

L’orthographe

Alors, on a des problèmes d’orthographe, qui seront corrigeable bien-sûr, mais nous avons aussi des problèmes d’accord de temps, et ça rend tout le contenu très confus. Il faut que tu arrives à te décider entre un récit au passé ou un récit au présent.

La mise en page

On a ensuite beaucoup de confusion au niveau de la mise en page, en plus de tes passages entre le passé et le présent, on a beaucoup de paragraphe très compacte qui ne sont pas séparé. On se retrouve alors avec 2 situations distinctes dans un même paragraphe, ce qui nous perd dans notre lecture. Le contexte est mal installé, il faut qu’on comprenne qu’on entre dans le moment présent et que l’on est plus dans la présentation du contexte.

La gestion du narrateur

On a aussi une confusion au niveau du narrateur, tu passes de la 1ère personne à la 3ème personne et ce n’est pas possible. Soit tu te places en tant que narrateur interne, soit en tant que narrateur externe. Je préférerai que tu gardes la 1ère personne mais c’est toi qui vois. De plus quand tu parles de ton ex-compagnon tu dis le “jeune homme”, au lieu de te répéter je pense qu’un simple “il” suffirait. On comprend de qui tu parles et je trouve que ça ajoute un effet assez dramatique.

Les dialogues

Pour les dialogues, s’ils sont retranscrit tel quel je n’ai rien à redire car je ne veux pas enlever du réalisme à ton histoire, cependant s’il y a quelques modifications alors pense bien à la conjugaison et à l’accord des verbes.

La ponctuation

Enfin, il faudrait parfois revoir la ponctuation au niveau des points et des virgules ; mettre entre guillemet ou en italique les questions que tu te poses ; sauter des lignes pour aérer ton texte ; modifier tes tirets de dialogues car ce ne sont pas les bons, et pour le nom des patients j’ai pensé à mettre 3 petits points entre guillemets plutôt que seulement des petits points.

Une petite confusion ?

Aussi à un moment du texte tu nous dit que le patient agit comme un grand père avec la victime mais de qui parles-tu ? Si tu parles de toi, encore une fois tu ne peux pas passer d’un narrateur à la 1ère personne à un narrateur à la 3ème personne.

Chacune de ces choses sont nécessaire pour nous donner envie de lire ton histoire car malheureusement sans ça la lecture devient vite désagréable et incompréhensive.

Conclusion

Cette histoire étant très personnelle, je sais que le nombre de détails que je te demande n’est pas facile. Je ne sais pas si j’ai été trop dur ou pas assez mais encore une fois ce n’est que mon avis, à toi de voir ce que tu décides de prendre en compte ou pas.

Je trouve que l’idée est très bonne et très honorable mais pour bien l’exploiter il faudra y aller plus en profondeur. Ce sera ensuite à toi de décider quel taux d’intimité tu seras prête à dévoiler.

J’espère que mes conseils t’aideront pour la suite. Merci à toi !

Fara

Sache que ce que fait Fara dans cette critique n’a rien d’exceptionnel :

On recrute, alors n’hésite pas à t’inscrire ou à partager. Que la Plume soit avec Toi !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *