fbpx

Avant-Propos

Salut à toi, Autrice, Auteur, Lectrice, Lecteur ou Curieux, moi c’est Big Brother ! Après un temps d’absence, me revoici pour ton plus grand plaisir.

Aujourd’hui, pour te prouver que tous nos Brigadiers sont super bons, c’est la bêta-lecture de Gwendoline qui t’es proposée.

Pour rappel :

On recrute, alors n’hésite pas à t’inscrire ou à partager. Sur ce, c’est parti !

Un mot de la bêta-lectrice – Gwendoline

Salut à toi, je suis Gwendoline et je suis ta bêta lectrice sur les Roses et le néant. Tout d’abord, je tenais à te dire que ton résumé m’a attiré et j’ai voulu en faire ma première bêta lecture sur Pluma. J’espère que mes critiques positives et négatives ne vont pas t’irriter, c’est toujours sympa de voir comment son travail est accueilli par les lecteurs. En tout cas, c’est une belle œuvre qui a du potentielle et qui mérite d’atterrir dans nos bibliothèque. Je vais répartir ma critique en cinq points afin de te donner mon avis sur ton incipit.

pencil - critique - correction -scenario-beta-lecture

1 • Le Scénario, le titre, le résumé

Critique du Titre

La première fois que j’ai lu ton titre « Les Roses et le néant » j’ai imaginé une princesse perdue, cherchant sa place dans son monde et oubliée de tous.

Mais non, ce n’est pas vraiment ça. Ton titre est vraiment bien trouvé car les Roses parlent bien des différents peuples de ton monde et le néant on n’en sait pas trop pour l’instant mais suite à la lecture de ton incipit on peut s’imaginer qu’il représente le mal.                        

J’ai apprécié de lire un titre comme ça car il interpelle et force le lecteur à se poser des questions avant même de lire ton résumé. On s’attend à quelque chose de poétique et je ne suis pas déçue de retrouver des consonances sur le thème de la nature.

Critique du Résumé

Ton résumé est bien fait et intéressant. On a envie de savoir ton histoire et connaitre qui sont ces Kao ‘lu, Ten’ehs, Noangs et les Soluans et pourquoi ils sont passés un tel pacte avec des divinités. De plus, on se demande comment Ocyan et Rose vont pouvoir se retrouver s’ils sont bannis de leurs peuples.

Par contre, tu écris :

  • « constituent les peuples de la rose » il manque un « r » majuscule car Rose est le nom de ton monde.
  • « Au centre de leur univeres » = univers

Critique du Scénario

Ton scénario est très bien écrit et les détails sont vraiment présents. Je suis entrée facilement dans ton univers et je n’ai pas vu les pages défilées au fil de ma lecture. Cependant, le début a été un peu difficile car on passait d’un personnage à un autre sans aucune transition. Je me suis dit « mais c’est l’histoire de qui ? ». Au fur et à mesure de ma lecture, ça devenait beaucoup plus fluide.

island - correction - critique - lecture - univers-beta-lecture

2 • Parlons de l’univers

Un univers poétique

Ton univers est très riche en descriptions et en petits détails. Il est bien écrit et ton histoire à du potentielle avec un univers unique comme le tien. J’aime bien le principe qu’il y est quatre peuples aux points cardinaux et qu’en son centre se situe le mal. C’est agréable à lire et on entre vite et bien dans ton monde. A certain passage c’est même poétique avec le départ de Rose et son arrivée chez sa nouvelle famille. J’ai hâte de découvrir la suite des évènements et de voir ce qui attend nos personnages.

Une belle Introduction

J’ai bien aimé ton introduction et j’ai trouvé que le vocabulaire était riche en rapport avec la chaleur et le corps. On sent que le monde est fragile et qu’il fait partie du cœur des hommes mais que ce sont ces mêmes hommes qui peuvent être responsable de sa destruction.

Par contre, il y a une répétion du mot « chaud » pour parler du monde « il nous tient chaud comme un vêtement » et « le monde est comme une chaude enveloppe ». Il serait judicieux d’employer un synonyme  afin d’enrichir encore plus ton introduction.

Il te manque une conjonction « et » quand tu énumère les différents peuple de la Rose « Les Noangs des géants de l’Azur, les Ten’ehs de la pleine-poussière, les Soluans des Milles Mains »

Je n’ai pas bien compris, les peuples sont à la fois le peuple de la Rose et le peuple des Ordonnés ?

Quand on finit l’intro, on se demande ce qu’est l’Oc’Néan. Tu décris bien le peuple de la Rose, leurs position géographique et leurs caractéristiques mais tu ne dis rien sur l’Oc’Néan. On sait d’après ton résumé qu’il est au centre de tes différents peuples et que c’est une étendue d’eau. Toutefois, ça aurait été intéressant de refaire un petit rappel. Et de nous expliquer en quoi il était mauvais.

Le champ lexical

Tout au long de ma lecture, j’ai repéré pas mal de champ lexical cohérent avec ton titre        et ton résumé. On retrouve tout un domaine sur l’eau quand tu décris Ocyan et sur les fleurs quand tu parles de la famille de Rose et d’elle mais aussi des différents peuple avec leurs caractéristiques propres. Le vocabulaire est riche et agréable à lire.

Imprécision

Un moment dans ton histoire, tu écris le choix de Rose pour son dernier tatouage dans son dos et qu’elle avait demandé une faveur afin de se souvenir de son peuple. Malheureusement, tu ne dis pas quel tatouage elle aurait dû avoir et sa signification.              

Je pense, que pour ce passage il aurait été important de le décrire afin qu’on se rende compte du choix qu’elle a fait et pourquoi ne pas avoir respecté la tradition.

Le Surplus d’information

Dans ton introduction, tu nous explique le sort de Rose en tant que 4éme fille de la 4éme du 44éme Rosier Soluan. Cette phrase est assez lourde car il y a une répétition de quatrième mais ce qui gêne la lecture c’est que cette phrase est répétée quasiment à la suite pour ajouter à la fin qu’elle doit partir au bout de ces 24ans. Quelques phrases après, on retrouve cette même expression. Je trouve que cette répétition n’apporte pas d’information supplémentaire et n’accentue pas le côté dramatique au destin de Rose.

Lorsque Rose comprend qu’elle va devoir quitter sa famille, tu écris « plus jamais, au grand jamais » l’expression connue est jamais au grand jamais. De plus, c’est une phrase un peu bateau et lourde qui n’apporte pas de côté dramatique. Cependant, ton vocabulaire sur la perte de sa famille suffit à donner son effet triste de la scène.

A la page 5, tu écris « il finit par arriver » en parlant du départ de Rose. Tu n’es pas obligé de l’indiquer car la phrase d’avant suffis à nous faire comprendre que ce jour va arriver « il fallait bien que ce jour arrive ». On s’attend donc à ce que ce jour arrive rapidement.

personnage - critique - lecture - analyse - correction-beta-lecture

3 • Analyse des Personnages

Des personnages uniques

Tes personnages sont uniques et correspondent bien au peuple à laquelle ils appartiennent. Ils sont attachants et on a envie de connaitre la suite de leurs péripéties et la façon dont ils vont se rencontrer.

Rose

Rose, le personnage principal est une jeune femme très attachante et courageuse. Elle est douce, en accord avec son prénom et a ce côté pacifique de son peuple. C’est l’héroïne au grand cœur toute mignonne qui va réaliser des choses qu’elle ne pensait pas possible.

J’ai hâte de voir comment elle va évoluer et si elle va s’affirmer un peu. Elle semble avoir un caractère qu’elle maitrise en ne laissant rien paraitre « il y avait toujours en elle comme un lion en cage ». Je me demande surtout comment elle va rencontrer son amour impossible Ocyan.

Ocyan

Ocyan est un personnage assez mystérieux et beaucoup terre à terre. Quand je l’ai découvert, j’ai vu qu’il acceptait son sort plus facilement et qu’il avait tout fait pour se détaché et ne pas souffrir de la perte de ces proches comparé à Rose qui a été soutenu jusqu’au départ. Il parait fort avec une petite fragilité lié à l’eau qu’il a perdu tout comme Rose qui a perdu les pleines et les forêts. J’ai également hâte de voir son évolution dans ce monde qu’il ne connait pas et comment va-t-il l’a rencontré.

Une bonne introduction des personnages

J’ai bien aimé comment tu les as introduit dans ton histoire. « On la sent Rose » en contradiction avec «  On le regarde Ocyan ». Ce rappel sur la structure de ta phrase est judicieux et agréable à lire. De plus, pour ces personnages tu emploies bien le champ lexical de la nature et c’est agréable de voir qu’il est présent du titre jusqu’à la fin de ton incipit. Tous deux ont des messages différents à faire passer aux lecteurs. Et la façon dont ils acceptent leurs destins leurs donne un côté attachant.

Mon coup de cœur

J’ai eu un petit coup de cœur pour le mythe d’Aran’zyra et de Gayân. On voit leurs amours fleurir dans les premiers jours puis c’est la chute avec le meurtre de Gayân. Sur terre, leurs amours est impossible mais dans le fond de l’Océan ils sont serrés l’un à l’autre et plus rien ne peut leurs arriver. Suite à cette lecture à la fin de ton incipit, on peut se demander si l’amour impossible entre Rose et Ocyan sera le même résultat ou si cette fois-ci les hommes ont compris leurs tords.

fond - analyse - critique - correction-beta-lecture

4 • Et le Fond ?

L’Amour impossible

Ton thème sur un amour impossible est visible dès que Rose prend pour mari le prince Arou. Elle est sacrifiée à un autre peuple et l’union se fait dès son arrivé, difficile de s’imaginer un divorce par la suite. De plus, Ocyan vient également d’arriver dans le même lieu que Rose mais il ne peut pas aller la voir. Et pour finir Rose doit porter un Kizel et seul son entourage proche peut la voir. Leur amour semble bien impossible.

L’Homme et sa relation avec la Nature

Ensuite, tu abordes l’homme en rapport avec la nature et je trouve que tu le fais bien.        

Ton champ lexical est riche et ton vocabulaire est varié. Quand Rose part de son peuple et sent pour la derrière fois sa famille, on y retrouve différents parfum en accord avec son peuple. A contrario, Ocyan est bercé par l’eau.

Entre tristesse et force

Le message que tu nous décris est puissant et triste à la fois. Nos deux personnages ne sont pas maitres de leurs destins et c’est intéressant de voir comment ils réagissent face à ça. Rose s’accroche à sa famille et espère jusqu’à la fin que ça ne va pas se faire au contraire.

Ocyan accepte son destin et dès petit c’est formé une carapace afin de pas souffrir à son départ. Cependant, tous deux sont tristes de ce jour qui va changer leurs vies. Les deux perdent leurs familles et leurs environnements pour partir chez un peuple qu’ils ne connaissent pas. Enfin, ce qui apporte une touche mignonne à cette scène dramatique c’est que tous les deux partent avec des objets de chez eux, offert par un membre de leurs familles afin de se souvenir de là où ils viennent.

forme - analyse - critique - correction-beta-lecture

5 • Quid de la Forme ?

La Structure du récit

La structure de ton récit est bien faite puisqu’on passe d’un point de vue d’un personnage à un autre. Ainsi, on met en contradiction leurs départs et leurs arrivées chez un nouveau peuple. Toutefois, à certains moments il faudrait savoir qui parle ou qui pense car je me suis perdue dans la lecture en pensant que c’était toujours Rose alors que c’était Ocyan.

Quelques questions

Avec la prêtresse

Quand Rose rencontre les prêtresses de l’est et de l’Ouest, elles s’inclinent, pourquoi ? Sachant que l’autre reste debout. Dans ce même passage, tu écris « la jeune femme », il faudrait préciser que c’est Rose car juste avant c’est la prêtresse qui parle et en lisant la phrase, j’ai bien cru que c’était elle.

A la fin du passage

A la fin de ton histoire, j’ai été surprise de lire « blabla » dans tes explications. J’étais concentré à comprendre comment les peules donnés en sacrifice leurs quatrième enfant du quatrième enfant du quarante-quatrième rose et là surgis « blabla », je me suis stoppée net dans ma lecture. Est-ce fait exprès ? Je trouve que ça gâche ta phrase. Tu as un langage plutôt soutenu et poétique et là surgis un mot familier « blabla ».

Les temps

A certains moments, tu mélange la conjugaison passant d’un temps à un autre et je trouve que ça perturbe la lecture.

Dans ce passage, tu parles de Rose qui se lève la première le jour de son départ et qui fuit dans la forêt pour échapper à son destin qui finit par la rattraper.

« …elle, elle s’en allait […] se précipitait » = imparfait

Juste après, tu écris « ils l’engloutiraient […] se nicherait, irait » = futur

Puis tu reviens à l’imparfait « les mains finissaient »

Dans ce passage, tu parles de la préparation de Rose pour son départ.

« …l’instant fatidique […] se rapprochera » = futur pour accentué le côté dramatique, il aurait été judicieux de le mettre au présent afin de comprendre que le temps se rapproche et que Rose ne peut pas échapper à son destin.

Puis cette expression est suivi par « déjà trois de ses amies la conduisent » là tu mets cette phrase au présent. Ne change pas de temps et laisse tout au présent.

Les oublis

Tu écris, « l’une attrape » en parlant des amis de Rose qui là prépare mais tu n’écris jamais l’autre.

Ensuite, tu écris « de somptueux présents, véritablement » en parlant des cadeaux pour Rose dès son arrivée chez son nouveau peuple. Ta phrase se finit comme ça et on a l’impression qu’il manque une fin. Tu pourrais accentuer sur le côté magnifique des présents et des divers cadeaux.

Les dirigeants sont accompagnés par des « esclaves sans-voix » et plus loin « le prince lui présenta son bras […] et les esclaves-voix » il manque le « sans ».

Un moment, tu parles du teint de peau d’un homme « un étranger à teint hâlé » = au teint hâlé.

Lorsqu’Ocyan part tu décris qu’il s’est écoulé « un quart d’heure plus tard » cela donne une notion de temps sur l’attente d’Ocyan chez son nouveau peuple pourtant il n’est pas équipé d’un sextant car tu l’indique à son départ. De plus, lorsqu’il est sur son bateau il prend la direction « nord, nord-est » et pourtant il n’est pas non plus équipé d’une boussole. Enfin, lorsqu’il arrive tu écris « venait de toucher terre » il manque un article défini « la ».

Les inversions

Quand Rose arrive chez son nouveau peuple elle est éblouie par une lumière « éclatante, aveuglante, irritante » de façon crescendo il faudrait inverser « aveuglante » et « irritante ».

De même quand Rose apprend que son départ approche elle « sanglote, rugi, gémi, tempêté » il serait également intéressant d’inverser « gémi » et « rugi » pour monter de plus en plus fort. Le fait qu’elle finisse sur « tempêté » rappel le côté nature qui est présent dans ton texte.

L’expression

Un moment, tu emploies une expression pour décrire comment Rose se sent intérieurement face à son destin qu’elle ne peut changer. Tu écris « il y avait toujours en elle comme un lion en cage ». Cette phrase explique bien la colère de Rose et son impuissance face à son destin mais « comme un lion » est une métaphore pour montrer un comportement visible, cependant Rose ne montre rien et ce comportement est interne. Le petit problème dans l’utilisation de cette expression est qu’elle existe et est connue de tous pour montrer son ennuie ou son impuissance mais là tu donnes un nouveau sens et ça casse l’utilité de cette métaphore (avec l’aide d’Han.Yeon).

Les répétitions

Durant ma lecture, j’ai repéré quelques répétitions de mot dans la même phrase qui était de trop et n’accentué pas le côté dramatique de la scène.

Tu écris « Mais rien, rien au monde » la phrase parait plus lourde et on perd le côté dramatique de la situation.

« … ils avaient tellement, tellement besoin » c’est pareil.

L’explication est intéressante et forte en émotion, on comprend le sacrifice que Rose doit faire et le prix à payer pour son peuple.

Dans ce passage, tu parles d’Ocyan qui arrive dans sa nouvelle demeure « pourtant, pourtant ce serait chez lui ». Les répétitions comme ça, alourdissent ta phrase.

Conclusion

Pour ma première bêta lecture, je ne savais pas vers qu’elle histoire m’orienter et je suis tombée sur la tienne. Après avoir lu ton titre, j’ai voulu en savoir plus. Suite à ça, j’ai lu ton résumé et je me suis dit que je voulais lire ton histoire. Tu métrise très bien ton Univers et ça se voit dans la lecture, les détails sont riches et cohérents. Tes personnages sont intéressants et on veut en connaitre plus à leurs sujets. En tout cas, beau travail et bonne continuation pour la suite. Cependant, il y aura surement le début à revoir et quelques détails à peaufiner mais l’ensemble est agréable à lire.

Gwendoline

Sache que ce que fait Gwendoline dans cette critique n’a rien d’exceptionnel :

On recrute, alors n’hésite pas à t’inscrire ou à partager. Que la Plume soit avec Toi !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *