fbpx

Il existe de nombreux genre de non-fiction mais dans cet article, nous nous intéresserons à tous les récits qui racontent la vie de son auteurice ou d’autrui ayant réellement existé soit : la biographie, l’autobiographie, le témoignage (l’auto-fiction est un genre à part dont nous parlerons plus tard).

Avant d’écrire un récit de non-fiction relevant d’un de ces trois genres, il faut se poser une question essentielle :

Qu’ai-je ou qu’a-t-iel vécu qui mérite d’être raconté à tou·te·s ? Eh oui, le livre est avant tout un produit qu’il faudra vendre, donc si votre objectif est d’être publié·e ou de vous auto-publier, il est nécessaire d’avoir un public auquel adresser la lecture.

La vie de monsieur ou madame tout le monde n’intéressera pas grand-monde et partir du postulat qu’une personne sera nécessairement intéressée n’est pas une bonne stratégie : pour produire un livre digne de ce nom, il vous faudra investir au moins de votre temps, si ce n’est de l’argent et que vous risquez de ne pas rentabiliser vos coûts.

De même, il peut être intéressant de sélectionner les informations données. Attention, nous ne vous encourageons pas à mentir à vos lecteurices en modulant la vérité mais bien de retirer les informations non essentielles à la compréhension et qui ne modifient pas la perception des faits.

Sur ce, je te laisse : j’ai un univers littéraire à sauver !  Donne-nous ton avis en commentaire et que la Plume soit avec toi !

Tu es auteurice ?

Deux solutions : demande-nous une critique de ton œuvre sur le site ou alors rends-toi sur notre chaîne Youtube ! Il y a des cas pratiques et des conseils !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty four + = sixty five